L’ADFEM est une équipe aconfessionnelle et apolitique, d’horizons très divers.

Parmi les membres fondateurs, il y a des Français et plus largement des Européens (Belges, Espagnols et Italiens) ainsi que des Marocains.

Parmi les Européens, certains sont en couples mixtes mariés avec des Marocains, d’autres sont nés au Maroc et y ont toujours vécu, parfois ils cumulent les deux statuts.

Parmi les Marocains, certains sont mariés à des étrangers et habitent au Maroc, d’autres résident à l’étranger et sont soucieux de pouvoir revenir s’y installer en famille, d’autres encore souhaitent simplement que le droit soit appliqué de façon uniforme pour toutes les personnes employées au Maroc.

Enfin, des avocats français et marocains sont également à l’origine du projet, lassés de ne pouvoir venir en aide à des travailleurs en grande détresse, qui les sollicitaient en fin de CTE et découvraient avec stupéfaction qu’ils n’avaient droit à aucune indemnité et dommages et intérêts.