Notre ambition :

A sa constitution, l’ADFEM avait pour vocation de :

    o Faire connaître la réalité de la situation à tous les salariés européens travaillant au Maroc, et plus largement aux étrangers avec un contrat de travail au Maroc, qui ignoraient trop souvent la précarité de leur situation.

    o Informer les étrangers qui entreprenaient une expatriation au Maroc en contrat local, de la nature précise et exacte du statut de salarié précaire qui régirait leur contrat de travail.

    o Mobiliser la communauté concernée pour qu’elle s’exprime d’une voix unifiée et représentative.

    o Collaborer avec les pouvoirs publics marocains et les institutions européennes et des pays européens pour que les salariés européens ne souffrent plus de discrimination à l’embauche et en matière de licenciement.

Nous avons été entendus par les différentes institutions et nous voulons remercier nos interlocuteurs, notamment le Ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle du Royaume du Maroc avec qui nous avons eu de nombreux échanges toujours intéressants et fructueux.

Depuis le revirement de jurisprudence, notre souhait est de :

    o Diffuser le plus largement la nouvelle position de la Cour de cassation ;

    o Informer les salariés et les employeurs sur la procédure « Taechir » mise en place par le Ministère du Travail et l’Insertion Professionnelle.